Alexia

Publié le par Kisten

Alexia

de Francesc Miralles

 

 

alexia

 

 

Résumé : C’est l’histoire de Christian, un jeune Espagnol de 17 ans qui, en perdant son frère jumeau, a perdu le goût de vivre. La seule chose qu’il aime encore : errer dans les cimetières comme une âme en peine, de la musique classique plein les oreilles, en lisant les grands Romantiques. Jusqu’au jour où il entend un chant étrange, comme venu d’outre-tombe, un chant féminin qui le touche au plus profond de son être. Un chant... ou peut-être un rêve ? Deux mois plus tard, il la rencontre enfin. Alexia. Un seul regard et, pour la seconde fois, sa vie bascule.

 

13/04/2011 Bientôt
Grand Format
Prix : 17 €
576 page

Blackmoon

 

Avis de Nymphy (lu en version original) :  En entrant dans la Casa del Libro, j'ai tout de suite été attirée par cette couverture magnifique! Avec hâte, j'ai ouvert le livre pour constater qu'il était encore plus beau à l'intérieur: le bord des pages est noir, il y a comme des éclaboussures d'encre ça et là, à chaque nouvelle partie du livre, il y a une illustration magnifique. Bref, au niveau visuel, c'est un petit bijou!

Maintenant, vous me direz 'C'est bien beau tout ça, mais nous on veut savoir ce qu'il en est de l'histoire'. Et bien, mes amis, ce livre est une petit perle. Au début, on est un peu surpris parce que l'histoire n'a pas tellement de rapport avec la quatrième de couverture, à mon sens. En effet, en la lisant, je pensais me retrouver avec une histoire 'banale' de fantômes ou de vampires ou que sais-je encore. Bref, une histoire fantastique comme j'en ai lu des centaines. Et bien non. Je me suis retrouvée avec une histoire d'amour fantastique, mais sans aucun élément paranormal, contrairement à ce qu'on a voulu nous faire croire. Déception pour autant? Que nenni!

L'histoire est très poétique, sombre et douloureuse, mais pas dans l'exagération grotesteque comme on peut parfois trouver. Le ton est juste, l'auteur dévoile les sentiments des personnages tout en nous laissant de la place pour imaginer leurs tourments et qu'on puisse s'identifier à eux. J'ai aussi beaucoup aimé toutes les références culturelles et le fait que l'auteur ne fasse pas des cimetières un lieu de peur et de tristesse, mais un lieu où l'on peut méditer ou se retrouver.

Un livre qui, même s'il est destiné à la jeunesse, devrait plaire à tout le monde pour son côté mirifique.

 

 


 

Publié dans Fantastique

Commenter cet article