Les Damnés de Dana - Tome 1 : la dame sombre

Publié le par Littérature Fantastique

Les damnés de Dana
Tome 1 : la dame sombre

de Ambre Dubois




Résumé : Au pied d'un cercle de menhirs, une jeune femme aux cheveux et aux yeux couleur corbeau se réveille. Qui est elle? Elle l'ignore. Ou se trouve t'elle? Elle va bientôt le découvrir…
En plein territoire picte, résistant aux envahisseurs romains, une tribu celte recueille la mystérieuse femme. Rapidement, elle va se trouver mêlée au quotidien de ce peuple, à ses légendes, à ses mystères et à ses désespoirs.
Le cercle de pierres sera-t-il la clef qui lui rendra son identité? A moins que ce ne soit le vampire qui la surveille dans l'ombre...



Sortie : avril 2012
Genre : Fantastique
Nombre de pages : 320

Prix : 19,90 €


Couverture : Véronique Thomas

 

Lors d’une nuit particulièrement orageuse en territoire Celte, une jeune femme reprend peu à peu conscience au pied d’un Menhir. Elle est blessée et exténuée, et ne sait pas qui elle est. Que fait-elle ici ? Que lui est-il arrivé ? Reprenant possession de son corps elle se met à la recherche d’un abri pour se protéger de cette nuit orageuse. Se dirigeant vers la forêt non loin de l’endroit où elle s’est réveillée, elle aperçoit entre deux hautes pierres sombres et dans un éclair un homme à l’aspect menaçant, aux yeux rouge écarlate. Elle fuit cette créature qui semble l’avoir prise en chasse. Lors de cette fuite elle tombe sur une tribu picte qui va la recueillir et prendre soin de ses blessures. Toutefois ce peuple est suspicieux, vis-à-vis de cette mystérieuse jeune femme. Ce clan, nommé « le clan l’Aigle » est fragile, et aux portes de la guerre. Les Romains gagnent du terrain, et veulent acquérir leur territoire pour étendre leur force et leur religion du dieu unique, et mettre fin aux croyances anciennes des tribus celtes. À cet effet le clan reste suspicieux à l’égard de la jeune femme…est elle une espionne envoyée par les Romains? Une envoyée des anciens dieux ? Elle pourrait être celle qui peut tout faire basculer, parachutée au milieu de ces conflits.

Avis d'Ivy :

Lors d’une nuit particulièrement orageuse en territoire Celte, une jeune femme reprend peu à peu conscience au pied d’un Menhir. Elle est blessée et exténuée, et ne sait pas qui elle est. Que fait-elle ici ? Que lui est-il arrivé ? Reprenant possession de son corps elle se met à la recherche d’un abri pour se protéger de cette nuit orageuse. Se dirigeant vers la forêt non loin de l’endroit où elle s’est réveillée, elle aperçoit entre deux hautes pierres sombres et dans un éclair un homme à l’aspect menaçant, aux yeux rouge écarlate. Elle fuit cette créature qui semble l’avoir prise en chasse. Lors de cette fuite elle tombe sur une tribu picte qui va la recueillir et prendre soin de ses blessures. Toutefois ce peuple est suspicieux, vis-à-vis de cette mystérieuse jeune femme. Ce clan, nommé « le clan l’Aigle » est fragile, et aux portes de la guerre. Les Romains gagnent du terrain, et veulent acquérir leur territoire pour étendre leur force et leur religion du dieu unique, et mettre fin aux croyances anciennes des tribus celtes. À cet effet le clan reste suspicieux à l’égard de la jeune femme…est elle une espionne envoyée par les Romains? Une envoyée des anciens dieux ? Elle pourrait être celle qui peut tout faire basculer, parachutée au milieu de ces conflits.

Avis :

La quatrième de couverture me semblait prometteuse mais le roman m'a malheureusement déplu. Au premier abord, j’étais plutôt bien emballée par ce résumé alléchant, je m’attendais à vraiment apprécier ce roman, il y avait tous les ingrédients, et ce genre d’univers me plaît en général. De plus c’était mon premier roman d’Ambre Dubois, et, comme c’est une auteure que je ne connaissais que de nom, j’étais contente de pouvoir enfin découvrir l’un de ses récits^^. Mais mon enthousiasme est vite retombé :triste:.

Je tiens à dire que je juge un roman sur ce qu’il est au final, et je ne tiens pas compte du fait qu’il s’agit d’un ancien manuscrit. Je trouve normal de juger l’histoire telle qu’elle est^^. De plus je précise aussi que cette lecture a été réalisée en partenariat avec les éditions du Chat Noir. Je préviens que ma critique est  négative, et je suis par avance désolée pour l’éditeur qui a eu la gentillesse de m’envoyer cet exemplaire et pour l’auteure également. Ça ne fait jamais plaisir ce genre de critique et ça ne me plaît pas non plus d’avoir à le faire, mais je me dois d’être honnête avec mon ressenti quand un livre ne me plaît pas. C’est tout simplement mon avis de lectrice, comme je le ferais avec un autre roman, si celui-ci m’avait autant déplu.

L’auteure nous dit dans ses remerciements qu’il s’agit d’un ancien manuscrit retravaillé pour le besoin de l’édition mais qu’elle souhaitait rester le plus proche possible de son manuscrit d’origine. Je le respecte mais ça se voit et c’est dommage. Je pense que le récit aurait vraiment gagné à être remanié dans son intégralité. L’idée de cet univers est plutôt intéressante et aurait pu faire un très bon livre .

Donc dès le premier chapitre, je me suis dis que ça sentait le roussi, et ce n’est pas peu dire puisque je ne me suis jamais accommodée au style de l’auteur. Au début, je me disais que ça venait peut-être de moi, que ça allait passer au bout de quelques chapitres, le temps que je m’adapte et que l’auteure m’emmène dans son univers. Parfois ça prend un peu de temps, et je suis assez ouverte pour laisser le temps à une histoire de prendre son envol, mais au fur et à mesure que j’avançais il fallait bien admettre qu’il n’y avait aucune amélioration à l’horizon. Je n'ai jamais réussi à me passionner pour cette l'histoire. J'ai trouvé qu'il y avait beaucoup de longueurs, de lourdeurs, et de répétitions, et un vocabulaire répétitif.

Ensuite le problème est que je n’ai ressenti aucune émotion durant ma lecture. Et dans ce cas, ça me donne vraiment l’impression d’avoir lu un roman pour rien et d’avoir perdu mon temps. Enfin si, j’ai ressenti quelque chose : beaucoup d’ennui et de peine à le terminer...il m’a fallu une bonne dose de ténacité pour parvenir jusqu’au bout. Je continuais en espérant une amélioration mais à la moitié j’étais toujours sur ce même sentiment… le récit est trop plat pour moi. J’ai sauté les passages de sexe qui m’ont fortement ennuyés (et c’est rare que je m’en plaigne…). Je ne les ai pas trouvé judicieuse, j'ai plutôt trouvé que cela ajoutait des longueurs supplémentaires.

Petit à petit mes séances de lecture devenaient de plus en plus espacées, par conséquent j’ai mis une éternité à le terminer. Je le dis parce qu’il m’a vraiment été impossible de lire ce livre d’une traite pour vite le chroniquer. Cela a été une vraie délivrance de parvenir à la fin.

Quant à l’univers du roman, il aurait pu être riche si seulement il avait été davantage travaillé. Il sert plus de décor ou d’atmosphère. Mévéa va vivre parmi la tribu de l’Aigle. Elle s’y intègre très vite. On découvre un petit peu la vie au sein de cette tribu et leur culture/croyance mais pas plus que ça. Et je trouve cela vraiment dommage. C'est avant tout l'univers qui m'intéressait.

En ce qui concerne les Romains on saura surtout qu’ils veulent conquérir le territoire celte et on finit par découvrir également qu’ils veulent mettre la main sur un trésor. Les vampires, sont logés à la même enseigne que la tribu, leur territoire est menacé par les Romains, et il leur faut donc aussi empêcher l’envahissement et prendre le pouvoir.
Évidemment les vampires, c’est le point sombre du roman, ils sont de nature mystérieuse, ce sont de vrais vampires qui tuent et une fois par mois à la pleine lune,  attention à qui rôdera dans la tribu…

Les vampires sont tellement mystérieux, qu’on ne les voit presque jamais. Là je suis resté sur ma faim, mais je dois quand même avouer que c’est a peu près les seuls moments où la lecture ne m’a pas été déplaisante. Donc là j’aurais aimé en voir plus, mais leur présence est une infime partie du roman Ennuyeux. Dans l’ensemble j’ai quand même plutôt bien apprécié cette partie de l’histoire. Toutefois il n’y a rien de nouveau à l’horizon sur le profil des vampires de ce roman.

Les rebondissements et le suspense ne sont pas au rendez-vous pour moi. Mévéa se sort très facilement de situations déplaisantes. Certains évènements se résolvent bien trop vite, et trop facilement également. Lorsque que l’histoire devient un peu intéressante, ça retombe. La découverte du trésor par exemple. Il y a un trésor énigmatique et important dont les Romains sont à la recherche, et dont personne ne sait où il se trouve. Lorsque Mévéa met la main dessus, elle repart vite fait et on ne prend même pas le temps de voir un petit peu le contenu, en un passage c’est vite bouclé… On peut citer aussi les rencontres avec Morcant, qui sont franchement les seuls passages que j’ai eu plaisir à lire, mais trop peu nombreux.

Les personnages :

Eh bien alors les personnages, ne pas sont très consistants…pas désagréables dans l’ensemble, mais malheureusement ils représentent l’une des mes plus grosses déceptions du roman. Les personnages doivent porter l’histoire et donc quand ceux-ci ne brillent pas par leur originalité et par leur personnalité, ça complique les choses pour nous lecteurs…

J’ai déjà l’impression d’avoir déjà lu mille fois ce type de personnages auparavant, en mieux. Je le dis franchement, l’auteure ne s’est pas foulée pour les profils. Ils ne sont absolument pas creusés. J'ai trouvé Mévéa assez plate. Enfin c’est la même chose pour la plupart des personnages. Dans la première moitié du roman, Mévéa a quelques pertes de connaissances occasionnelles que j’ai fini par trouver lassantes, et dieu merci cela s’est arrêté. Il y a du mystère autour de ce personnage, on est dans la recherche de son passé, l'un des rares intérêts que j'ai trouvé à ce personnes. Elle se pose plein de questions sur elle-même mais en fait, elle ne cherche pas vraiment ???. Ensuite lorsque la demoiselle a des visions, qui sont des indices sur ce qu’elle est, et bien elle nie être ce qu’elle est Ennuyeux. J’ajoute que par moment j’ai trouvé certains dialogues entre Galen et Mévéa assez mièvres.

Si je ne connais pas le fin mot de son existence, ça ne m’empêchera pas de dormir tant elle ne m’intéresse pas plus que ça. On a quelques éléments de réponse et cela me suffira, je n'ai pas envie de lire la suite. Le personnage évolue, enfin évolue, avance on va dire, mais doucement. On découvre petit à petit que la femme « fragilisée » du début du roman, possède des qualités dans le maniement des armes et il lui vient des visions sur des événements du passé ou du futur au contact d’autres personnages. C’est plutôt intéressant, mais rien de bien nouveau ou de super original.

Grosso modo :

La lecture de ce roman m'a été pénible. J'ai trouvé que ni l’univers ni les personnages n'étaient développés, c’est plutôt un tout que l’on survole. L’histoire ne m’a jamais emportée. Certaines situations sont prévisibles et faciles. Mais au-delà de tout ça, on manque cruellement de rebondissements, d’intrigues et d’émotions (quelles qu'elles soient, enfin sauf de l’ennui pour moi...). Ce roman ne m’a rien fait ressentir et je dois dire honnêtement que c’est l’un des pires livres que j’ai lus cette année assomé. Le roman est trop linéaire et sans saveur. Je ne me suis pas attachée aux personnages. Ils seraient tous morts, ça ne me posait aucun problème...

Ce roman aurait mérité d’être travaillé, de ne pas rester sur des facilités et sur les grandes ficelles de l’histoire. Peut-être que la suite sera meilleure, je l’espère pour ceux qui auront l’envie de la lire, moi je ne le ferai pas, c’est certain.

J’admets qu’il y ait des faiblesses sans aucun problème, tout ne peut pas toujours être parfait, je reste bon public mais quand c’est trop, c’est trop. Il m’en faut un peu plus pour être clémente. Trop de faiblesses à tous les niveaux. Et je le redis encore c’est vraiment dommage, il y avait de quoi faire pourtant, les idées sont là. J’en ressors avec un trop grand sentiment d’ennui. Les damnés de Dana, fait partie de ces livres qui m'ont demandé beaucoup d'efforts pour les finir.

Je me demande ce qui a plu à l'éditeur pour avoir publié ce roman Thinking. Après avoir publié une pépite comme " Les larmes rouges ", je ne comprends pas trop et je suis assez déçue. D'ailleurs je recommande toujours autant " les larmes rouge " Love .

 

Ma note

Publié dans Fantasy

Commenter cet article

Ivy 09/07/2012 23:10

Oui j'ai vraiment eu de beaucoup de mal à le finir, si ça n'avait pas été un partenariat j'aurais abandonné. Toutefois peut-être que ce roman te plairas, il y a aussi des avis positif sur ce livre.

Luna 05/07/2012 13:23

Ben dis donc, ce roman a du te faire l'effet d'une sacrée douche froide...
J'aime bien l'écriture de l'auteur et le résumé me tente bien alors je me laisserais peut-être tentée un jour... ou pas.